Web
Rss
Twitter
10 derniers éléments du flux
La Tête Dans Le Cerveau #97 - L’éreintant oubli
Oublier un souvenir précis peut sembler plus difficile que d’essayer de le conserver en mémoire ; au niveau cérébral, il en serait de même, oublier un élément demanderait plus d’effort que le conserver.
La Tête Dans Le Cerveau #96 - L’apathisante contraception
Plus que de réguler le cycle menstruel, l’utilisation par les femmes d’un traitement contraceptif oral pourrait également avoir pour conséquence d’altérer la reconnaissance des émotions.
La Tête Dans Le Cerveau #95 - Le dormant polyglotte
Apprendre une nouvelle langue, simplement en dormant semble maintenant possible, mais les résultats sont légèrement décevants.
La Tête Dans Le Cerveau #94 - La strangulante cravate
Porter une cravate, ajoute une touche de finesse, une touche d’élégance, mais cette strangulation esthétique pourrait également avoir des effets bien moins enviables sur la circulation du sang dans le cerveau.
La Tête Dans Le Cerveau #93 - L’endormissant bercement
Hamac, rocking chair…, un léger balancement pourrait modifier le fonctionnement cérébral et aider à l’endormissement.
La Tête Dans Le Cerveau #92 - Les arithméticiennes abeilles
Conceptualiser des notions telles que l’addition ou la soustraction ne serait pas une faculté que les humains seraient les seuls à maitriser, d’autres espèces, telles que les abeilles en seraient également capables.
La Tête Dans Le Cerveau #91 - Le bonheur de donner
La Tête Dans Le Cerveau #91 - Le bonheur de donner by Christophe Rodo
La Tête Dans Le Cerveau #90 - La terrifiante invasion des sosies
Pour certains individus, toutes les personnes qui les entourent, toutes les personnes qu'ils connaissent, ne sont que des imposteurs, que des sosies postés pour remplacer tout le monde.
La Tête Dans Le Cerveau #89 - L’inquiétante change-peau
La Tête Dans Le Cerveau #89 - L’inquiétante change-peau by Christophe Rodo
La Tête Dans Le Cerveau #88 - Le physionomisme canin
L’histoire entre les chiens et les humains remontent à des temps immémoriaux, si bien que l’activité cérébrale du meilleur ami de l'Homme pourrait avoir certaines particularités au contact de l'espèce humaine et notamment à la vision des visages.